Le 16 octobre 2021 fera date dans mon parcours débutant d’auteure.

Dans le journal de la Nouvelle République, j’ai découvert l’article qu’un journaliste avait rédigé sur toute une page, nous nous étions rencontrés, il me proposait de faire «un portrait sur mon parcours d’auteure».

J’ai bien aimé son choix du titre « écrire pour se relever » ; il a adapté mes propos avec une vraie justesse. De même, je me sens complètement comprise dans ce que je souhaite exprimer : il a su transmettre en une phrase, mon souci de témoigner, aussi, à travers mes deux livres, sur ma réflexion sur la prise en soin d’un patient hospitalisé, ayant été professionnelle de santé, puis patiente

Lien vers l’article
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/joue-les-tours/joue-les-tours-veronique-marechal-l-ecriture-comme-therapie

Quelques extraits

Je suis revenue de très loin, ce n’était pas mon heure(…) la bactérie a mangé mon oxygène et attaqué le cervelet et ma voix. Je n’ai pas encore fait le deuil de celle-ci. Je suis audible mais je ne supporte pas ma voix actuelle. » Alors elle continue à se battre pour la faire progresser. (..)

 « Il faut travailler, tous les jours, chaque pas est une victoire. Il m’a par exemple, fallu huit mois pour passer une petite marche entre mon salon et ma cuisine en déambulateur. » (…)

Le troisième livre – Je ne sais pas encore où me poser – est prévu pour la fin d’année ou début 2022. Il aura encore un côté autobiographique. « Mais c’est la dernière fois, promet-elle. Après, j’aimerais écrire des romans. Je veux interpeller le lecteur. C’est gratifiant l’écriture, ça me rend fière de voir mon nom sur la couverture. » 

Share This